Ce qui t’est le plus cher
Ce qui t'est le plus cher

Ce qui t’est le plus cher

Pourquoi, au final, tu veux créer ou tu a déjà crée ton entreprise?

Pour gagner plus d’argent? (oui ça en fait partie mais ce n’est pas que ça)

Pour être autonome et ne plus avoir de patron sur ton dos? (oui je comprend c’est bien légitime…)

Par orgueil pour prouver que tu en étais capable? (et c’est certainement le cas)

Pour développer comme tu le souhaites ton entreprise (c’est un moyen) avoir toujours plus de clients? (c’est un moyen).

Tout cela est bien vrai, mais si on allait plus loin encore? Qu’en dis-tu?

Il y a quelque jours j’ai regardé l’émission Zone Interdite (bon vous savez tout…). Le thème portait sur des français qui avaient choisi de tout quitter pour réaliser leur rêve.

Bon, bien sûr, dans ce genre d’émission pour faire le buzz ils choisissent des cas extrêmes (aller vivre à l’autre bout du monde, construire son catamaran et y vivre…).

Pourtant s’il y a quelque chose qui transparaît c’est que toutes ces personnes à moment donné ce sont posées la même question, presque inévitable: “qu’est-ce que je veux faire de ma vie?”

“Si un jour je dois me retourner vers le passé, est-ce que je pourrai être fier de moi?

Est-ce qu’un jour je ne vais pas regretter de ne pas l’avoir fait?”

On ne créé pas son entreprise pour de l’argent, ou seulement pour être libre. On accepte de se lancer dans l’aventure car il y a une petit voix en toi qui te dis “vas-y” qui rallume la flamme et qui pourrait te faire soulever des montagnes.

Car on a tous, même ceux qui ne voudrons pas sans rendre compte, besoin de donner du sens à sa vie, de construire un idéal pour soi et sa famille, où l’on est fier de soi car on accomplit ses désirs.

…et ce moment-là, on ne regarde plus au fond du porte monnaie pour payer un extra à ses enfants ou à sa femme.

On prend du temps pour soi et pour les autres…

On se sens en phase avec soi-même…

Bon pourquoi je vous parle de tout cela?

Eh bien parce que j’ai tout simplement fait la connexion entre cette émission et ce que m’a dit un entrepreneur le même jour.

Qu’il allait arrêter son activité faute de chiffre d’affaires et de clients…

C’est bien ce type de nouvelle qui me rend triste.

Et alors je me dis: “pourquoi cette personne n’est-elle pas venue me voir avant?

Pourquoi n’a t-elle pas investi en elle pour que je puisse l’aider à trouver de nouvelles opportunités, à penser autrement?

Voilà, je ne dis pas cela pour vendre à tout prix quoi que ce soit,

 je dis qu’il faut arrêter de penser que l’on peut faire tout seul, que l’on va y arriver.

A un moment donné il faut accepter ses limites et se demander si l’on irait plus efficacement et plus vite en obtenant un appui.

Combien vaut votre rêve? 50€ 100€ 200€ ou plus?

En fait, le fait de pouvoir concrétiser ses objectifs est inestimable mais pour cela il faut passer par deux étapes que j’appelle “la traversée du désert” et “investir sur soi”

“la traversée du désert”: si tu lances ton entreprise ne t’attends pas à ce que l’on déroule le tapis rouge devant toi. Personne ne t’attends. Il faudra attendre encore un peu pour que le public apprécie ce que tu fais. Conclusion: il faut être très (très) persévérant.

“Investir sur soi”: se former, se former, se former. Je ne le répèterai jamais assez: ce qui compte avant tout (et même la rémunération) c’est d’approfondir:  1 ) Ton coeur de métier 2) Ton potentiel commercial 3) Ton mindset (ou ton mental).

PS: désolé pour la longueur de cet article. Je devais être inspiré…

C’est effectivement un sujet qui me tient à coeur que je voulais partager avec toi.

Dis-moi à ton tour s’il t’a inspirer, je te lirai avec plaisir!

Continuer la lecture Ce qui t’est le plus cher

QU’EST-CE QU’UN COACHING D’ENTREPRENEUR

Un coaching pour développer son potentiel et ses performances

Etre entrepreneur c’est avant tout être seul face à des dizaines de décisions à prendre dans la journée. Le coaching d’entrepreneur peut véritablement vous aider à déterminer les vos projets d’entreprise avec plus de sérénité. 

Effectivement, ces questions, vous pouvez vous les poser en permanence:

  • Comment savoir si la stratégie que l’on suit est la bonne?
  • Peut-on embaucher?
  • Quelle politique de communication mettre en place?
  • Comment s’organiser au mieux? 

LA SOLITUDE DE L’ENTREPRENEUR

La liste des questions est longue mais elle démontre à quel point la solitude de l’entrepreneur n’est pas un mythe. Et que le chef d’entreprise est seul pour face à ses décisions, ses doutes et ses frustrations. 

C’est à partir de ce moment-là qu’un coaching d’entrepreneur peut s’avérer incontournable. 

Evidemment on pourrait se dire que parler de ses problèmes à son entourage paraît être la bonne solution. Mais êtes-vous sûre qu’ils seront de bon conseil. 

Quand aux experts, conseillers et comptables, la difficulté est que leurs conseils seront toujours rattachés au projet d’entreprise lui-même et non à votre performance propre. La limite du conseil est là: ne pas englober l’homme et le projet en même temps, la vie professionnelle et la vie personnelle de l’entrepreneur.

 

LE COACHING D’ENTREPRENEUR ALLIE VIE PERSONNELLE ET VIE PROFESSIONNELLE

Le coaching d’entrepreneur est justement très efficace dans le sens où sa vision est systémique. Il s’agit d’un TOUT qui comprend à la fois l’homme et son projet. 

Sans vis à vis et seul, l’entrepreneur peut s’enfermer dans une perception irrationnelle de son problème et avoir une perspective tronquée des solutions possibles. 

Le coaching d’entrepreneur peut donc être une bonne solution pour briser sa solitude et prendre du recul par rapport à des problématiques d’entreprise complexes auxquelles vous seriez confronté. 

Ce que l’on oublie souvent c’est que si l’entrepreneur n’est pas serein dans sa vie personnelle (son couple, ses enfants, une maladie, du stress, de l’épuisement) cela aura irrévocablement des conséquences sur la santé de l’entreprise et le niveau d’implication et d’engagement des salariés.

 

“L’entreprise est une fusée à deux moteurs”

 

L’entreprise est une fusée avec deux moteurs. 

L’un est le projet d’entreprise, la stratégie globale, son organisation, ses objectifs

L’autre est l’entrepreneur lui-même, sa santé (physique et intellectuelle), sa capacité à performer. 

Coaching d'entrepreneur - Autrement Conseil

 

ETRE AJUSTE AVEC SOI-MEME ET SON PROJET D’ENTREPRISE

Mais il y a une troisième problématique à prendre en compte qui est la façon dont sont raccordés ces deux moteurs. Mal ajustés, la fusée n’ira pas loin car cela veut dire:

  • Que votre projet d’entreprise ne vous correspond plus et vous n’arrivez plus à prendre la main sur votre entreprise
  • Que ce projet d’entreprise n’est plus en cohérence avec votre projet actuel
  • Que s’il y a un mauvais ajustement entre votre entreprise et vous-même, à un moment donné vous serez bloqué, et vous ne pourrez pas avancer plus loin. 
  •  

“Lever des blocages qui paraissaient auparavant insurmontables”

 

C’est dans cette optique-là qu’un coaching d’entrepreneur peut s’avérer puissant car il intervient à ces trois niveaux, ce qui permet de lever des blocages qui paraissaient auparavant insurmontables. 

 

UNE MEILLEURE PRISE DE DECISION

L’accompagnement de coaching fait donc la connexion entre le domaine de l’entreprise et ses différents questionnements:

  • quelle est la meilleure stratégie à adopter?
  • Quel est le positionnement marketing à mettre en place pour un nouveau projet
  • Comment s’organiser efficacement au quotidien?
  • Faut-il se développer ou maintenir son activité?
  • De quelle façon déléguer ou embaucher?

et le domaine personnel qui comprend la question de la performance de l’entrepreneur, sa gestion du stress, sa capacité à incarner in leadership, son charisme et la gestion de son énergie, sa gestion de son temps. 

 

LA POSTURE DU COACH DE DIRIGEANTS

Le coach d’entrepreneur pose un regard bienveillant sur vos problématiques personnelles et professionnelles sans vous juger. Comme je l’ai indiqué auparavant, vous et votre projet formez un TOUT qui est indissociable.

 

“Un des avantages du coaching c’est de proposer justement des solutions qui vous correspondent”

 

Une analyse systémique de vos problématiques permettra de démêler la pelote et de savoir tirer le bon fil, c’est à dire d’activer les meilleurs leviers pour trouver les solution qui vous conviennent.

Un des avantages du coaching d’entrepreneur c’est de proposer justement des solutions qui vous correspondent, qui sont faites pour vous et seulement pour vous, à votre mesure. C’est en cela que le coaching d’entrepreneur se différencie aussi du conseil. Le déclic vient de VOUS, de l’intérieur. Le changement est d’autant plus puissant, et vous serez d’autant plus perfomant. 

 

LES AVANTAGES DU COACHING D’ENTREPRENEURS

Les autres avantages du coaching d’entrepreneur sont multiples:

  • Vous aider à ordonner vos priorités. Comprendre quelles sont les actions les plus importantes à effectuer. Les décisions urgentes à rendre.
  • Savoir se délester de ses blocages psychologiques et personnels qui vous bloquent dans l’action et dans la décision. Ce genre de blocages qui vous enfoncent dans la paralysie et la procrastination…
  • Envisager vos problèmes sous un angle nouveau. Selon notre propre fonctionnement, nous focalisons toujours sur les même choses, alors qu’un large pan de réflexion reste dans l’ombre…Il s’agit de réduire l’angle mort qui vous permettrait de découvrir d’autres opportunités de réflexion. 
  • On le sait, la vie d’entrepreneur n’est pas un long fleuve tranquille…le découragement, le doute ou l’engagement émotion que vous mettez dans votre projet d’entreprise peut vous empêcher d’avancer. Savoir renforcer sa confiance en soi et améliorer sa capacité de décision sont également des leviers efficaces pour la performance quotidienne du chef d’entreprise. 

Le coach d’entrepreneur, grâce à son expérience consistante du monde de l’entreprise et sa connaissance approfondie de l’entreprise, pourra aussi vous apporter une méthodologie et des leviers techniques pour construire vos propres décisions. 

 

avantages coaching - Autrement Conseil

 

LE COACHING D’ENTREPRENEUR: UN CONTRAT DE CONFIANCE

Mais pour qu’un coaching de passe du mieux possible, il faut qu’un contrat de confiance soit établi dès le départ. 

A ce titre, deux ponts paraissent importants: 

1/la motivation de l’entrepreneur

2/La relation de confiance entre le coach et le chef d’entreprise

1/Comme tout type d’accompagnement, le coaching d’entrepreneur nécessite un investissement minimum de la part du chef d’entreprise, en temps et au niveau financier.

Les temps de coaching doivent impérativement être préservés d’une activité quotidienne qui peut s’avérer prenante. Car justement, il faut accepter de se donner du temps pour soi!

 

“Une mauvaise prise de décision peut vous coûter des milliers d’euros , et même plusieurs milliers d’euros”

 

De la même façon, le coaching est un investissement financier. Une séance de coaching peut paraître coûter cher si l’on prend un tarif dans l’absolu. Mais si on y réfléchit ne serait-ce que quelques minutes, on peut considérer cet aspect autrement:

une mauvaise prise de décision peut vous coûter des milliers d’euros, et même plusieurs milliers d’euros.

Et si on ne parle pas seulement de gain financier, on peut aussi parler de gain en temps (comprendre en 1 ou 2 séances ce que vous auriez compris au bout d’un an tout seul).

Et si n’êtes pas convaincu, on peut rajouter le gain en terme de bien-être et d’épanouissement personnel qui n’est pas calculable. 

2/Le deuxième principe du coaching d’entrepreneur est la relation de confiance. Sans cette relation de confiance et cette ouverture d’esprit envers le coaching, les résultats ne pourront être que décevants. 

Le coaching d’entrepreneur s’opère dans un cadre de confort et de bienveillance qui sont primordiaux pour la bonne avancée du coaching. 

 

LES MODALITES DU COACHING: LA DEFINITION DES OBJECTIFS

Lors d’un premier rendez-vous (gratuit), le chef d’entreprise exprime ses problématiques au coach d’entrepreneur. 

Si le dirigeant accepte d’être accompagné, les deux parties signent un contrat de coaching qui stipule, entre autre, la durée du coaching, le calendrier, le tarif et surtout les objectifs de ce coaching. Un coaching d’entrepreneur peut comprendre de 2 à 10 séances d’1h30 à 2h, selon les besoins identifiés. 

Ces objectifs peuvent se présenter selon 4 axes principaux:

  1. ORGANISATION: savoir gérer ses priorités, son temps. Savoir construire un nouveau projet. Faire la part des choses entre vie professionnelle et vie privée
  2. STRATEGIE: Savoir résoudre des problématiques, développer son entreprise, un nouveau projet. Définir ses objectifs. 
  3. VISIBILITE: Rendre sa marque visible, développer son personal branding, déterminer les canaux de communications opportuns, savoir développer son réseau
  4. COMMERCIAL: améliorer sa performance commerciale, développer son activité, commerciale, augmenter son chiffre d’affaires, faire le choix de l’approche commerciale

Il faut donc bien définir ses priorités mais le coach d’entrepreneur est justement là pour vous aider à formuler le plus précisément possible ces objectifs et de faire en sorte qu’au fil des séances vous puissiez les atteindre. 

PS: le premier rendez-vous de coaching est gratuit. Vous ne risquez donc rien à prendre rendez-vous. N’hésitez pas à nous contacter. 

Continuer la lecture QU’EST-CE QU’UN COACHING D’ENTREPRENEUR
ENTREPRENEUR, COMMENT EVITER TROIS HABITUDES QUI VOUS EMPECHENT D’ETRE SEREIN
Photo de Kalen Emsley sur Unsplash

ENTREPRENEUR, COMMENT EVITER TROIS HABITUDES QUI VOUS EMPECHENT D’ETRE SEREIN

Bon, on le sait, en tant qu’entrepreneur on est à sa propre solitude lorsqu’il s’agit de prendre des décisions. Personne n’est à vos côtés à chaque minute pour vous taper gentiment sur l’épaule et vous dire de faire attention.

S’il y a donc bien un danger qui guette chacun de nous en tant que chef d’entreprise, c’est bien le fait d’être irrationnel et d’avoir tout le mal du monde à se décoller d’une perception biaisée de votre entreprise.

Je partage donc avec vous trois habitudes que vous pouvez corriger, rien qu’en en prenant conscience. Ce qui vous permettra d’être plus serein dans le développement de votre activité.

1/TOUT VA BIEN QUAND TOUT VA MAL

Justement, cette irrationalité peut se concrétiser de la façon suivante.

Imaginons un restaurant traditionnel. Ce sont deux sœurs qui tiennent l’entreprise et les affaires semblent fonctionner lorsque le verdict de l’année comptable tombe : -30% de chiffre d’affaires. Les deux sœurs ne se sont bien rendues compte de certaines difficultés mais elles les ont sous-estimées.

En fait le problème était le suivant :

La sœur qui se chargeait de recevoir les clients ne le faisaient pas. Et donc des clients pouvaient rester 5 minutes debout sans qu’on les dirige vers une table. C’était sans compter sur sa façon de s’exprimer avec les clients et son air « qui ne donnait pas envie ».

L’autre sœur elle, alors qu’elle était la gérante, n’osait rien dire face à son mauvais caractère car « c’était sa sœur » et donc laissait aller les choses. De son côté, elle avait des difficultés à s’organiser et avait baissé les bras face aux difficultés.

Bon, vous allez me demander comment l’histoire de ce restaurant s’est terminée. Eh bien, il a fallu qu’elles se fassent aider par un coach pour prendre conscience de ce qui n’allait pas.

La première recommandation est de savoir prendre du recul et d’être réactif pour prendre les devants lorsqu’il est encore temps.

Le fait d’avoir un mentor à qui parler, ou un coach ou de former un groupe de réflexion avec quelques entrepreneurs peut vous permettre de ne pas être dans le déni par rapport à des décisions malheureuses que vous avez pu prendre.

Après, il est important de savoir de quelle façon vous fonctionnez.

Pour ceux qui font tout le temps appel aux autres pour prendre des décisions, il s’agit de savoir s’écouter soi-même, de moins se disperser et d’apprendre à dire non.

Pour les entrepreneurs qui au contraire ont l’habitude de décider seul il serait intéressant d’écouter l’opinion des autres pour ouvrir le champ des opportunités et faire les bons arbitrages.  

 

2/FAIRE TOUJOURS PLUS DE LA MÊME CHOSE

Un entrepreneur qui a réussi à se développer en trouvant des tactiques qui lui conviennent jusqu’alors s’aperçoit tout à coup que ça ne fonctionne plus.

Pourtant il va faire toujours plus de la même chose quand ses actions n’ont plus l’effet escompté, et va s’entêter à rechercher les mêmes solutions.

Selon l’école de Palo Alto on appelle cela « faire toujours plus de la même chose ». En clair ce qui a fonctionné aujourd’hui peut ne pas fonctionner demain. Vous vous épuisez à enclencher les mêmes actions et à rechercher les mêmes solutions car ce sont des choses qui vous rassurent. Au moins vous restez dans le domaine du connu.

 Je me rappelle d’un entrepreneur plombier qui en était à sa troisième entreprise. Etant très consciencieux et travailleur à chaque création d’entreprise il arrivait à obtenir facilement des chantiers ; et réellement, de ce côté-là, son activité fonctionnait.

Ou plutôt, son affaire semblait bien fonctionner.

Sauf que n’étant pas un très bon gestionnaire, surchargé par les chantiers, il oubliait d’envoyer les factures et les retards de paiement s’accumulaient régulièrement. Ses deux premières affaires ont péréclité de la même façon : à cause de problèmes de trésorerie. Pour sa troisième affaire, j’ai dû le convaincre de s’y prendre autrement.

L’idée de faire autrement est d’abord liée à notre méconnaissance. Nous pensons qu’il n’existe pas d’autres façons de procéder ou d’autres façon de penser. Et nous nous enfermons dans un système d’action voué à l’échec.

Faire autrement c’est donc accepter l’ouverture et l’idée, que vous pouvez trouver un angle d’attaque meilleur par rapport à votre problème. Pour cela il faut juste une bonne dose de lucidité qui vous permettra de trouver la bonne solution à vos problèmes.

3/JE N’AI PAS LES BONNES CHAUSSURES

Imaginez que vous vous êtes préparé pendant des mois pour participer à un marathon.

Ça fait un moment que vous rêvez de faire cette course et le moment est enfin arrivé. Tout excité vous avez préparé votre sac et vous sortez de chez vous.

Ça y est vous êtes arrivé et vous ouvrez votre sac pour mettre vos chaussures de course toutes neuves que vous avez acheté pour l’occasion. Et catastrophe !

Ce ne sont pas les belles chaussures toutes neuves que vous trouvez à la place mais vos chaussures d’occasion dont le dessus est troué et la semelle rabotée. Bon, puisque vous êtes là, vous commencez la course mais le cœur n’y est pas.

Cette simple histoire de chaussure vous a fait perdre tous vos moyens et au final vous ne profitez pas de cette course tant attendue. Que s’est-il donc passé ?

Nous avons tous connu ce phénomène : un événement imprévisible bouscule nos plans prédéfinis et nous ne savons plus comment réagir.

Je vais vous donner un autre exemple, qui je pense va être très parlant. Cet exemple est personnel car je l’ai souvent vécu.

Vous avez convenu d’un rendez-vous téléphonique avec un client. L’idée de ce rendez-vous est d’échanger avec lui sur ses besoins et de lui expliquer en quoi vous pouvez l’aider.

Tout est prévu, le jour, l’heure d’appel et vous avez bien rôdé votre discours sauf que…vous n’arrivez pas à le contacter. Et tout l’espoir que vous avez mis dans cet appel s’effondre en une seconde.

En fait, ce qui s’est passé c’est que vous avez anticipé quelque chose qui n’existait pas. Vous avez enfermé le futur dans une boîte, et au moment où il n’a plus correspondu à votre idée du moment futur, vous avez perdu vos moyens.

Que ce soit au sujet de la chaussure de course oubliée ou de l’appel téléphonique, dans les deux cas, vous avez oublié une chose : à trop focaliser sur ce que l’on veut soi-même, on oublie que la réalité peut prendre une tournure que vous n’aviez pas prévu.

Ce que fait alors la différence, c’est la façon dont vous décryptez cette réalité.

Ne pas prendre les bonnes chaussures peut être une source de motivation supplémentaire pour vous.

Qu’un client n’honore pas votre rendez-vous peut très bien vous mettre la puce à l’oreille en vous disant que ce client n’était pas un « bon » client pour vous, et que vous avez mésestimé cet élément.

Le problème c’est donc une question d’état d’esprit. `

La réalité peut être quelquefois décevante, mais si vous vous ouvrez à ce qu’elle peut vous offrir elle peut être aussi merveilleuse.

Accueillir et accepter le présent tel qu’il vient n’est pas si facile. Mais elle peut permettre de bouleverser les événements eux-mêmes. Si vous aviez été plus dans le présent, peut-être que vous n’auriez pas oublié vos chaussures. Si vous aviez été plus détendu par rapport à cet appel peut-être que comme par hasard vous auriez eu ce client au bout du fil…

Je souhaitais partager avec vous une autre version de cette histoire. Imaginons que cet fois la bonne chaussure ne soit qu’un prétexte pour ne pas agir, ou ne pas agir comme il faut.

Cette version rejoint alors l’idée de procrastination, lorsque nous prétextons un inconvénient pour ne pas agir, ou pour ne pas être à notre summum.

Souvent la procrastination est en lien avec l’idée de faire les choses parfaitement, ou d’avoir fait à tout prix le tour d’un problème avant d’agir. Seulement, dans la plupart des cas, on ne fait jamais le tour de quelque chose.

Je vous propose donc une chose. A chaque fois, que vous vous sentez bloqué, imposez-vous de faire une petite action. Et ce faisant il sera plus facile de sortir de votre inertie.

L’action vous pousse dans le présent. Le fait par exemple d’acter une tâche à effectuer dans votre agenda et non pas seulement sur un bout de papier vous pousse dans le présent.

 

TROIS HABITUDES POUR ÊTRE ZEN AU QUOTIDIEN

Cet article participe à l’événement “3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien” du blog Habitudes Zen. J’apprécie beaucoup ce blog. Et il y a un article qui m’a plus particulièrement intéressé et qui s’intitule : « Optimisez vos micro-décisions pour gagner en temps et en bien-être ». Lisez-le, je pense qu’il vous plaira.

 

Continuer la lecture ENTREPRENEUR, COMMENT EVITER TROIS HABITUDES QUI VOUS EMPECHENT D’ETRE SEREIN
LES CINQ INJONCTIONS QUI EMPECHENT UN CHEF D’ENTREPRISE DE SE DEVELOPPER
Photo d'Hilary Mokolo sur Unsplash

LES CINQ INJONCTIONS QUI EMPECHENT UN CHEF D’ENTREPRISE DE SE DEVELOPPER

Chacun de nous possède des moteurs de motivation différents pour aller de l’avant. Si le plus souvent ils permettent de passer à l’action avec efficacité, ils peuvent aussi générer des inconvénients et des messages contraignants.

Dans les années 70, le psychologue Taibi Kahler issu de l’analyse transactionnelle, a développé le concept de driver. Les drivers sont des messages répétitifs que nous avons intégré à notre insu depuis notre enfance. Ils orientent nos actes et notre prise de décision autant sur le plan personnel que professionnel.

Ces messages inconscients, lorsqu’ils sont utilisés de façon consciente peuvent apporter des avantages certains. Il faut donc pouvoir en être conscient pour pouvoir les activer à bon escient comme des leviers de motivation.

Retranscrit dans le monde de l’entrepreneuriat, ce n’est pas seulement l’entreprise qui se doit d’être performante pour atteindre ses objectifs mais l’entrepreneur lui-même. Et ces messages qui conditionnent la vie de chacun de nous peuvent s’avérer des obstacles lorsqu’il s’agit de lever ses blocages et de devenir plus efficace et performant.

Ces drivers de motivation sont au nombre de 5, nous allons les décrire ici brièvement.

DRIVER 1 : SOIS PARFAIT

Un profil prédominant SOIS PARFAIT va répéter des phrases comme celles-là :

« Tu dois être le premier de ta classe. » « Vise le haut du podium. » « C’est qui le premier ? » « Ta lettre n’est pas bien tracée. » « Recommence tant que ce n’est pas parfait. »

Le profil soit parfait peut mettre des heures à peaufiner un projet alors qu’il aurait pu le terminer en 30 minutes., ce message répétitif peut mener à l’insatisfaction permanente, l’intolérance, la procrastination et la peur d’échouer.

Lorsque ce message est bien maîtrisé il vous permet de renforcer votre volonté, d’être opiniâtre, responsable et très engagé. Vous êtes alors orienté vers les objectifs et les solutions, et particulièrement compétent dans votre organisation.

DRIVER 2 : FAIS PLAISIR

Un profil prédominant FAIT PLAISIR a toujours peur de décevoir les autres. Les messages qu’il va se répéter sont donc :

« Tu veux vraiment me faire de la peine ? » « Sois sage. »« Tu seras gentil si… » « Je n’ai pas envie que tu fasses cela. » « Tu crois que je ne le mérite pas ? »  « Fais-moi plaisir. » « Tu rendras service à tout le monde comme ça. »

Le profil FAIS PLAISIR, à force de vouloir contenter tout le monde et de ne pas s’écouter, finit par mécontenter les autres. Il a du mal à se positionner clairement car il a peur de décevoir. Il ne sait pas dire NON à ses clients, a du mal à se défendre devant ses fournisseurs, et dépense beaucoup d’énergie à faire plaisir.

Mais si ces injonctions sont mieux orientées, le profil FAIS PLAISIR peut démontrer de l’intuition, de l’empathie et une grande capacité d’écoute. Ce qui pourra lui apporter beaucoup de bénéfices.

DRIVER 3 : SOIS FORT

L’objectif du profil SOIS FORT est de ne jamais avoir besoin des autres. Il ne montre pas ses sentiments et préfère affronter les difficultés tout seul plutôt que de s’ouvrir et faire confiance. Ses messages seront : « La vie est dure, qu’est-ce que tu crois ? » « Tu dois travailler dur pour y arriver. » « Tu ne dois pas te plaindre. ».

Le SOIS FORT est intolérant à la faiblesse et à l’émotion. Il a beaucoup de mal à déléguer et favorise le travail individuel.

Si ce driver est géré de façon positive vous pourrez alors faire preuve de leadership, d’une vraie persévérance et d’une détermination sans faille.

DRIVER 4 : FAIS DES EFFORTS

Si vous avez le profil FAIS DES EFFORTS, il vous est difficile de concevoir que les choses puissent se faire simplement.

Les messages répétitifs qui sont prédominants sont les suivants : « Rien ne s’obtient sans un minimum d’effort. » « On a rien sans rien. » « Fais en plus » « Tu ne travailles pas assez » « Il me semble que tu n’y a pas passé suffisamment de temps » « C’est à la sueur qu’on a ce qu’on veut »

La difficulté des entrepreneurs qui ont ce profil c’est de pouvoir lâcher prise, de déculpabiliser et de faire baisser la pression énorme que vous vous mettez tout seul.

Si vous transformez ce moteur de motivation de façon positive, au lieu de vous épuiser, vous pourrez entrainer les autres dans un sillon positif car vous êtes plein d’énergie.

DRIVER 5 : DEPÊCHE-TOI

Le profil DEPÊCHE-TOI pense qu’il a peu de temps pour faire tout ce qu’il a à faire. Il veut tout faire en même temps et donc la probabilité de se disperser et de ne pas aller au bout de ses projet est importante.

Ses pensées favorites sont : « Tu traines là ! » « Dépêche-toi ! » « On est encore en retard par ta faute ! ». Les entrepreneurs qui ont ce profil vont vite mais pour un travail pas fini ou imparfait. Ils sont irréalistes au niveau de leur organisation et de leur emploi du temps. Ces situations d’urgence les stresse et les met de mauvaise humeur.

Pour autant, en vous organisant beaucoup mieux, vous pourriez travailler vite et abattre une quantité de travail importante. Vous pourriez travailler vite et bien, et parer efficacement aux situations d’urgence.

COMMENT DEVENIR PLUS PERFORMANT

En résumé, il est important de prendre en compte ces messages qui font partie de notre éducation et que nous avons intégré depuis l’enfance. Ces drivers de motivation décrivent des comportements face à une situation qui peuvent très bien être désamorcés si l’on en prend conscience. Il est même possible de corriger ces tendances pour en faire au contraire un avantage.

Si la performance de l’entreprise est cruciale est de toute façon rattachée à la performance de l’entrepreneur lui-même qui doit lever ses blocages pour aller plus loin.

Si vous souhaitez aller plus loin, n’hésitez pas à vous abonner à nos actualités pour recevoir des conseils en privé, cliquez ICI.

Continuer la lecture LES CINQ INJONCTIONS QUI EMPECHENT UN CHEF D’ENTREPRISE DE SE DEVELOPPER

LE GRAND HUIT DES ENTREPRENEURS

6 conseils pour tenir le coup malgré les difficultés

Imaginez-vous dans une énorme fête foraine. Vous entrez dans un manège pour faire le grand huit. Vous n’êtes pas nombreux à serrer votre ceinture et à respirer un bon coup. Voilà vous y êtes. Comme tant d’autres entrepreneurs, vous lancez votre propre entreprise, ce projet qui vous tient à coeur depuis des années, et vous croisez les doigts pour que tout se passe bien!

La vie d’un entreprise a ses hauts (très hauts) et ses bas (très bas) et vous allez passer par toutes les émotions. Je vous invite donc à lire ces six conseils qui vous donneront du baume au coeur et vous permettrons, je l’espère, d’être plus serein dans votre aventure entrepreneuriale. 

1 SAVOIR SE REMETTRE EN QUESTION

Hé oui, il est important de savoir se remettre en question ou de s’arrêter lorsque l’on pense que l’on s’est trompé. 

Créer son activité c’est faire des choix difficiles et il est facile de s’orienter vers une mauvaise piste ou donner une mauvaise orientation à son projet de création. 

Le conseil que je peux vous donner c’est donc de prendre régulièrement du recul sur les points principaux de votre projet:

  1. Est-ce que j’ai bien compris le besoin profond de mes clients?
  2. Ce que je leur apporte constitue-t-il la bonne solution?
  3. Est-ce que j’ai bien tout analysé par rapport à mon futur environnement et à l’état de la concurrence
  4. Est-ce que je me concentre bien sur la bonne stratégie commerciale?

Vous recentrer régulièrement sur l’essentiel vous permet de réajuster le tir si à un moment donné vous sentez que vous perdez pied. Les deux risques principaux lorsque l’on lance ou développe son entreprise, c’est trop centré sur son offre, son service, son produit et d’oublier que vous avez un client en face. A l’autre extrême, c’est de ne fonctionner que sur les opportunités du marché, d’imiter les concurrents mais de ne construire aucune valeur ajoutée pour son entreprise. 

2 GERER TOUS LES IMPREVUS

Si tout se passait comme dans le business plan que vous venez de rédiger, avec le chiffre d’affaires que vous pensez gagner, la vie serait formidable! Malheureusement dans la vie réelle cela se passe rarement comme cela. L’imprévisible arrive toujours, et le plan de mise en route de votre entreprise peut s’arrêter brutalement si vous n’y prenez pas garde. 

Alors quelques conseils pour atteindre ses objectifs parmi tous les imprévus:

Donnez-vous un timing assez large pour votre plan d’action. Imaginons que dans votre business plan vous avez prévu 1500€ de chiffres d’affaires. Je vous conseille de diviser par trois votre objectif car dans la réalité obtenir ses premières ventes met toujours plus de temps.

Multipliez par 1,5 ou 2 la trésorerie qu’il vous faudra pour lancer votre entreprise. Souvent les nouveaux entrepreneurs n’ont pas assez de marge sur le temps de lancement de leur activité. La conséquence est qu’au moment où leur activité commence à décoller ils doivent purement et simplement stopper leur projet car ils se retrouvent étranglés par la trésorerie, et n’ont plus de quoi payer des frais généraux comme les déplacement ou la communication. Le conseil que je vous donne est donc d’engager votre projet en étant salarié, car par la suite chaque jour compte…

Pour gérer les imprévus qui vont vous tomber dessus chaque jour, vous devez changer de posture. Lorsqu’on est salarié on n’a pas à chercher ses propres clients, on reste dans sa zone de confort puisque quelle que soit la situation de l’entreprise qui vous embauche, vous toucherez votre salaire.

Malheureusement ou heureusement, une fois chef d’entreprise vous êtes le seul capitaine à bord. Et personne n’ira chercher votre salaire à votre place. Pour tenir le gouvernail il va donc falloir que vous acceptiez le fait que tous les jours vous serrez confronté à un nouveau problème.

Pour entrer dans le club des entrepreneur il faudra donc traiter les problèmes quotidiens de votre entreprise comme si vous vous brossiez les dents. Pour prendre la bonne habitude et devenir serein. Certains créateurs que j’ai pu accompagner commençaient toujours à se plaindre de toutes les déconvenues qui leur arrivaient. Mais se plaindre est une excuse pour ne pas avancer. Il faut gérer ses problèmes comme lorsque vous gérez un problème de facture EDF pour votre habitation!

3 RESTER CENTRÉ MALGRÉ LES DOUTES

Il se passera certainement des jours où rien ne va. Vous avez l’impression que tout ce que vous entreprenez n’abouti pas ou n’avance pas. Alors dans ce cas là, quelques astuces pour ne pas perdre le fil et continuer à rester motivé:

Repensez à l’origine de votre projet: pourquoi avez-vous lancé ce projet, quelle était votre motivation? Quel était votre souhait le plus fort à ce moment-là.

Lorsque les choses ne vont pas et que vous vous sentez découragé, repensez à l’état d’esprit dans lequel vous étiez à ce moment-là. Est-que les bénéfices personnels et professionnels que vous obtiendrez en accomplissant votre projet de création ne sont-ils pas encore beaucoup supérieurs à ce qui se passerait si vous ne le faite pas? Si vous vous rendez compte que oui, que cela en vaut la peine, remettez-vous.  Demain sera un autre jour!

Vous pouvez douter vous-même de votre projet d’entreprise. Mais les doutes peuvent également provenir de votre entourage. Sachez que lancer une l’entreprise c’est se mettre en mouvement.

Se mettre en mouvement c’est toujours remettre en cause ses certitudes: votre mode de vie, votre conception du travail, vos objectifs à long terme. Votre entourage peut ne pas comprendre que vous remettiez en cause votre situation actuelle, et ce d’autant plus si vous aviez une bonne situation (cadre sup, revenus aisés). 

Sachez que plus vous agissez, plus vous allez rencontrer une forte réaction et de la résistance de la part de vos proches. C’est l’effet de mouvement. C’est bon signe. Cela veut dire que vous prenez la bonne direction!

Si certains amis peuvent se soucier de bonne foi, n’écoutez pas ceux qui vous renvoie une image négative, justement parce qu’ils ne sont pas passés à l’action et que vous les renvoyez à leurs propres frustrations. 

4 AGIR AVEC JUSTESSE

Le premier réflexe que l’on peut avoir est de vouloir aller trop vite, et de d’effectuer des démarches tout azimut sans y avoir bien réfléchi. 

Pourquoi faisons-nous tous cela? C’est que pour éloigner la peur, la peur d’échouer, de ne pas y arriver, on comble les vides et on veut se rassurer. Alors toutes les démarches que vous mettez en place, les formations que vous faites, les rendez-vous que vous prenez, ce n’est pas pour accomplir vos objectifs mais pour vous dire que vous l’avez fait. Que vous êtes bien en action. 

La processus de la mise en action devrait pourtant être toujours le même:

REFLEXION – ACTION – REFLEXION – ACTION – ETC…

Malheureusement, par manque de lucidité et parce que la posture d’entrepreneur implique de la tension et du stress, on prend des décisions hâtives que l’on va vraiment regretter par la suite. 

Un projet d’entreprise prend du temps pour se mettre en place. La récompense de vos efforts ne vient pas de suite et vous pourrez en voir les effets seulement après plusieurs mois ou après un an. Mais dites-vous bien une chose: ce que vous bâtissez aujourd’hui, vous le bâtissez pour demain. En agissant avec justesse, vous vous assurez un avenir plein de belles choses et de succès!

5 AJUSTER SES EMOTIONS

Il arrive parfois que l’émotion prenne le dessus dans certaines situations et que vous ne puissiez plus agir de la bonne façon car la situation devient alors irrationnelle. Imaginons quelques cas concrets:

  1. Votre ordinateur tombe en panne et pendant toute une semaine vous restez collé au téléphone pour résoudre votre problème mais en oubliant toutes les autres activités de votre entreprise.
  2. Vous n’arrivez pas à prendre votre téléphone pour contacter un client potentiel. Vous remettez au lendemain ou à la semaine suivante votre démarche de prospection
  3. Vous enragez après l’Urssaf parce qu’ils se sont trompés dans la calcul de votre cotisation sociale. Pour vous venger, vous rester au lit et vous disant qu’alors vous-même vous n’allez plus rien faire. 

Ces trois cas précis, je ne les ai pas imaginé. Ce sont des cas réels et l’on pourrait en énumérer bien d’autres qui sont similaires.

En fait, on ne peut pas maîtriser ses émotions (bien heureusement!) mais on peut les canaliser pour leur donner une autre direction. 

Lorsque l’on parle d’émotion, il s’agit des quatre émotions principales:

  1. La joie
  2. La tristesse
  3. La colère 
  4. La peur

Ces émotions sont vitales et il est important de les exprimer. Le problème a lieu lorsqu’une émotion déborde et vous empêche d’agir de la bonne façon. En reprenant un cas précédent le sentiment de colère fait que vous allez insister pour faire réparer votre ordinateur. Mais ce sentiment est tellement intense qu’il vous empêche de prendre du recul et de vous atteler aux autres tâches si importantes de votre entreprise. 

L’objectif est donc d’ajuster ses émotions. Ajuster ses émotions, cela veut dire que vous accueillez l’émotion et qu’elle va même vous permettre d’agir dans le bon sens. Exemple: je m’aperçois que je vais avoir un problème de trésorerie en fin de mois. J’appelle de suite ma banque pour obtenir une autorisation de découvert. Le sentiment de PEUR m’a permis de déclencher la bonne ACTION. 

Alors comment ajuster au mieux son émotion? Voici quelques astuces qui vous permettrons d’être plus serein:

  1. Faire du sport (ce que vous voulez) au moins une fois par semaine. Vous n’avez pas seulement un tête, vous avec aussi un CORPS, alors entretenez-le. 
  2. Prendre 5 à 10 minutes (pas beaucoup!) pour faire le vide. Asseyez vous ou restez debout mais ne pensez plus à rien. Reposez votre ESPRIT
  3. Exprimez ce que vous ressentez. Exprimez le à un ami très proche qui ne va pas vous juger ou exprimez votre émotion tout seul, avec vous même, et à voix haute. Vous verrez, vous vous sentirez mieux par la suite! Vous prenez soin de votre COEUR.

6 C’EST ICI ET MAINTENANT QUE ÇA SE PASSE

Nous avons vu au fil des chapitres précédents qu’être entrepreneur c’est passer par toutes les émotions d’un instant à l’autre, et qu’il va falloir gérer cette ascenseur émotionnel. 

La plupart des entrepreneurs abandonnent au bout de plusieurs mois lorsqu’ils ont l’impression que leur projet n’apporte pas les effets escomptés. Mais c’est justement à ce moment là qu’il faut CONTINUER. La différence entre un entrepreneur qui échoue et un autre qui réussi c’est la persévérance. 

Un deuxième point important que je veux partager avec vous c’est qu’il ne sert à rien de se lancer si l’on ne met pas en place les objectifs que l’on se donne. Je suis désolé de vous le dire sans détours mais si vous ne vous bougez pas, si vous n’agissez pas chaque jour avec un plan en tête, hé bien il ne va rien se passer!

Pourquoi cela vaut la peine de lancer son entreprise? Lancer votre entreprise va vous permettre d’accomplir trois points fondamentaux:

  1. Travailler pour soi et arrêter de travailler pour les autres
  2. Penser à son avenir et façonner dès aujourd’hui à ce vous deviendrez demain
  3. Monter en compétence et vous perfectionner continuellement

Nous pensons que le jeu en vaut la peine, et vous permettra de réaliser véritablement ce que vous êtes. C’est en cela que nous avons mis en place un coaching d’entrepreneur: pour débloquer et révéler tout votre potentiel d’entrepreneur!

Continuer la lecture LE GRAND HUIT DES ENTREPRENEURS
OUI, IL EXISTE DES SOLUTIONS A VOS PROBLEMES D’ENTREPRENEUR!
Histoire d'eau. René Magritte

OUI, IL EXISTE DES SOLUTIONS A VOS PROBLEMES D’ENTREPRENEUR!

Comment traiter les problèmes quotidiens de l’entreprise

En tant qu’entrepreneur, vous êtes amené à traiter des problèmes de toute sorte au quotidien. Si vous vous êtes habitué à faire face aux contretemps que vous rencontrez, il y a cependant un moment où vous pouvez vous sentir démuni lorsque les problèmes, comme une grosse pelote de laine, commencent à s’emmêler les uns avec les autres. Et là c’est la catastrophe: vous ne savez plus où donner de la tête!

Alors comment faire face? Y-a-il de meilleurs solutions que d’autres? Puis-je y arriver seul? Comment savoir si un problème est prioritaire ou non? On vous donne ici quelques astuces pour vous permettre d’être plus serein lorsque vous sentez que vous perdez pied face à vos problèmes d’entreprise. 

Tout d’abord, voici une énumération de ce que nous faisons tous lorsque nous perdons le fil face aux difficultés:

  • Se focaliser sur le problème qui vous paraît le plus facile:

voici vous y êtes, ce mois-ci a été plus difficile, le téléphone sonne moins que d’habitude et les commandes se font rares, la trésorerie est à zéro et comble de tout, votre imprimante tombe en panne. Pourtant, au lieu de vous atteler à réorganiser votre protection client vous passez une semaine entière à tenter de réparer votre imprimante. Pourquoi, le faîtes-vous? Eh bien c’est simple – comme je vous comprend – cela vous rassure. Et vous faites d’abord ce qui vous plaît en premier.

  • Vouloir tout résoudre soi-même:

la difficulté quand on est entrepreneur est de faire face à ses propres décisions…et à ses doutes. Combien de fois ne vous-êtes-vous pas dis: “est-ce que je prend la bonne décision? Et si je m’étais trompé? et tant de questions qui se heurtent à un silence bien pesant… Malheureusement, nous avons tous une part d’irrationnel qui peut nous amener à ne pas prendre les bonnes décisions. Rester seul face à ses décisions et ses problèmes peut s’avérer peu efficace et lourd de conséquences pour la bonne conduite de votre entreprise. 

  • Garder la même attitude face à tous les problèmes:

malheureusement les recettes qui fonctionnent dans un cas ne fonctionnent pas pour l’autre. Les solutions ne se trouvent pas dans les livres et ce qui a fonctionné un moment peut s’arrêter de marcher, sans comprendre bien pourquoi? Etre entrepreneur demande beaucoup de flexibilité. Il s’agit d’être agile et de jouer avec l’équilibre de son propre poids pour tenir sur la corde. 

  • Rester bloqué dans l’émotionnel:

si l’émotion est un atout pour la créativité, il s’avère que quelquefois l’émotion est trop forte pour vous permettre de prendre les bonnes décisions. Face à un collaborateur indélicat, vous vous contenez pour ne pas exploser de colère. Fatigué par les efforts que vous avez fait pendant des mois pour vendre un nouveau produit, vous acceptez mal le fait qu’il ne se vende pas et sans analyse vous prenez la décision de l’arrêter. En fait, vous avez besoin de recul. L’émotionnel peut vous empêcher d’être lucide et de prendre les bonnes décisions. 

  • Faire toujours plus de la même chose:

c’est Paul Watzlawick, figure éminente de l’école de Palo Alto qui conceptualise cette formule. Faire toujours plus de la même chose c’est s’entêter dans une même direction et camper sur ses positions. J’ai été amené à rencontrer un jour un entrepreneur qui avait créé une activité de cuisiniste qui s’avérait être très prospère au niveau commercial mais qui était très mal gérée. En effet l’entrepreneur en question était un très bon commercial mais ne savait pas gérer les finances de son entreprise. Et il a malheureusement dû cesser cette activité. Lors d’une deuxième expérience d’entrepreneur, le même schéma s’est répété..sauf que cette fois-ci nous avons pu l’aider à percevoir ses problématiques récurrentes sous un autre angle. 

Evidemment, chaque entrepreneur a ses défauts et ses travers. Mais ce n’est pas pour autant qu’il n’existe pas de solutions pour se sortir de problèmes qui paraissaient à première vue insolubles. Les conseils suivants vous permettront, je l’espère, de prendre plus de distance avec les difficultés d’entreprise auxquelles vous pourriez être confronté. 

1/Comprendre quelles sont vos priorités:

parmi les différentes problématiques auxquelles vous faites face, il faut savoir faire la part des choses. A ce moment X, quel est la problématique qui nécessite un traitement immédiat? Quelle sont les actions prioritaires à mettre en place? L’important est donc de se recentrer sur l’essentiel. Cette tactique permet au moins de se mettre en action et de ne pas rester dans la procrastination. 

2/Faire autre chose:

chaque entrepreneur a sa façon de se déconnecter de son activité pour pouvoir retrouver sa créativité et trouver des solutions adéquates à ses problèmes. Si certains coupent en se promenant un après-midi dans la forêt, pour d’autres une simple séance de squash leur redonne de l’énergie pour aller de nouveau vers l’avant. 

3/Chercher des modèles:

S’inspirer d’entrepreneurs qui ont réussi permet de découvrir de bonnes pratiques que vous pourrez utiliser au sein de votre entreprise. Il est important de s’entourer de mentors et d’accepter l’ouverture pour pouvoir partager sur des expériences d’entreprise. Pour trouver l’inspiration pourquoi ne pas se forcer à rencontrer trois nouvelles personnes par semaines?

4/Entretenir son hygiène de vie: 

cela a l’air évident mais s’il y a bien une personne dont il faut prendre soin c’est vous! De votre énergie dépend la bonne résolution des problèmes, de votre lucidité dépend le fait de savoir prendre les bonnes décisions. Ici encore chacun a sa façon de s’entretenir en parcourant dix kilomètres par jour, en se couchant à huit heure du soir chaque jour ou en entretenant un régime alimentaire draconien. 

5/Changer son approche:

ce point reprend la formule “faire toujours plus de la même chose”. Au lieu de s’enferrer dans la même direction, il peut être intéressant d’appréhender le problème sous un autre angle. De là la question: Et si vous faisiez l’opposé de ce que avez toujours fait, que se passerait-il ? Que se passerait-il si vous lâchiez prise, si vous abandonniez un peu de vos convictions et de vos certitudes et si vous faisiez quelque chose que vous n’avez pas encore fait. Se décoller de soi-même et de sa propre vision est bien sûr l’une des choses les plus difficiles…

6/Savoir échanger sur ses problèmes et les solutions envisageables:

rien de mieux que d’échanger avec un spécialiste  du domaine d’activité concerné sur les problématiques qui vous tiennent à coeur pour trouver les meilleures solutions. En tout état de cause, souvent il n’existe pas seulement une mais plusieurs solutions. Savoir se faire accompagner et conseillé sur la meilleure marche à suivre peut faire gagner du temps mais aussi beaucoup d’argent. Pensez toujours à ce que vous auriez dépensé si vous n’aviez pas demandé conseil! En plus, le fait d’argumenter sur votre propre point de vue et de l’exprimer face à un interlocuteur vous permet de faire jaillir de nouvelles idées. 

7/Partir des conséquences pour résoudre un problème:

l’erreur est souvent de partir des causes pour résoudre un problème. Pourquoi je n’ai pas de client? Pourquoi j’ai des problèmes de trésorerie? Réfléchir tout le temps de façon causale peut mener rapidement à l’impasse. L’idée est donc de transformer POURQUOI en POUR QUOI. Quelles seraient les conséquences d’une bonne politique de prospection client, si je résolvais le problème de trésorerie qu’adviendrait-il?

La logique effectuale se concentre  sur les ressources à votre portée pour régler un problème. Qu’ai-je à ma disposition pour prospecter ma clientèle? Quelles sont les alternatives possibles pour colmater mon déficit de trésorerie. L’idée n’est pas seulement de trouver les éléments perturbateurs et problématiques mais de comprendre ses ressources à disposition et de faire fonctionner sa créativité: on ne résout pas un problème, on trouve plutôt de nouvelles ouvertures et de nouvelles possibilités. 

CONCLUSION:

trouver des solutions c’est appliquer une méthode agile pour pouvoir varier ses positions selon les changements de situations. l’agilité de l’entrepreneur lui permet de faire face à des problèmes en étant réactif et en anticipant certaines difficultés.

Dans la complexité de l’environnement économique il y a cependant des problèmes qui ne sont pas prévisibles. Le mode causal et les objectifs fixés dans un but précis atteignent alors leurs limites. L’agilité revient alors à déterminer ses ressources et ses points forts pour, par la suite, construire des objectifs possibles. 

Réfléchir avec passion à ses problèmes et les laisser éclore dans sa tête jusqu’à ce qu’ils délivrent leur vérité, voilà peut être la seule vraie solution. 

Continuer la lecture OUI, IL EXISTE DES SOLUTIONS A VOS PROBLEMES D’ENTREPRENEUR!