You are currently viewing Atteindre ses objectifs en pensant autrement

Atteindre ses objectifs en pensant autrement

Comment les notions de plaisir et douleur sont primordiales quand on veut développer son entreprise.

Pourquoi a-t-on l’impression de ne jamais atteindre ses objectifs?

Qu’est-ce qui fait que l’on sache clairement ce que l’on veut (dès fois ce n’est pas le cas…) mais que l’on n’arrive pas à concrétiser ses rêves?

Comment font donc les entrepreneurs à succès, qui ont l’air d’agir avec tant de facilité, avec une question en suspens: pourquoi eux et pas moi?

C’est que peut être vous n’avez pas assez assimilé la règle de la douleur et du plaisir.

De quoi s’agit-il ? Eh bien, chacun de nous est régi par deux motivations principales dans notre vie : rechercher le plaisir et éviter la douleur.

En fait, on a bien conscience de ce que l’on doit faire comme effort pour atteindre un objectif ultime: peut-être un tour du monde ou gagner 10 000 euros par mois…

Alors pourquoi on ne le fait pas ? C’est parce que le chemin pour y arriver a l’air si pénible et semé d’embuche que l’on s’en tient à ces circonstances.

L’effet de la procrastination est le suivant : on préfère éviter la douleur A COURT TERME et s’en tenir à un plaisir pas tout à fait satisfaisant mais que l’on peut au moins toucher du doigt.

Car c’est bien la crainte de perdre qui surpasse la volonté de gagner quelque chose. C’est comme un médicament pour atténuer une douleur. La frustration ou la douleur grâce au médicament passe temporairement, pourtant, en arrière fond dans son esprit, on continue d’y penser. Régler les circonstances n’amène qu’à faire persister la frustration de ne pas pouvoir agir sur sa vie.

C’est que pour changer, il faut modifier sa perception du plaisir et de la douleur.

Imaginons une situation : Si l’on a des difficultés à vivre de son activité, on peut faire deux choix: rattacher sa douleur au fait de ne pas y arriver (les circonstances) ou penser qu’il serait intolérable de redevenir salarié et persévérer, pour comprendre ce qui ne va pas et qu’il faut ajuster pour arriver à vivre de son activité (la cause).

On peut faire encore deux choix: rattacher le plaisir au fait de ne plus avoir de problèmes financiers ou à celui d’imaginer son bonheur après plusieurs années, lorsque l’on aura réussi.

Ainsi selon les deux cas, un entrepreneur ne va pas agir de la même façon.
Dans le premier cas, il va peut-être rechercher une situation stable pour être plus serein financièrement. Dans le deuxième cas, il va persévérer et rechercher de nouvelles solutions.

Dans chacun de ces cas, il n’ya pas de jugement de valeur. Ce qui compte c’est d’être conscient de l’IMPACT de chaque décision quotidienne que vous prenez et de les assumer.

C’est en cela que notre perception de la douleur et du plaisir régit chacun de nos actes. Nous pouvons donc choisir et orienter nos actes, et prendre conscience de ce que nous percevons en tant que plaisir et douleur.

Un entrepreneur peut alors avoir une autre vision de ce qui lui reste à faire pour accéder à ses objectifs. En sachant raccrocher ses objectifs à ces notions de plaisir et de douleur, il pourra être à même d’arriver là où il veut.

Voici pour vous un petit exercice :

Vous pouvez prendre une feuille de feuille et prendre en compte les étapes suivantes:

  • Notez les étapes qui vous mèneraient à votre objectif mais que vous avez pour le moment différées.
  • Notez le type de plaisir que vous avez favorisé dans votre choix de ne pas agir. Identifiez la douleur à laquelle vous vous sentez attaché.
  • Notez les conséquences que cela aurait pour vous de ne pas mettre en place vos objectifs.
  • Notez le plaisir que cela vous procureraient si vous pouviez concrétiser ces objectifs, si vous le faisiez dès maintenant. Notez ce qui se passera pour vous si vous passez à l’action.

Si vous pensez que c’est pour vous le moment de passer à l’action, et que vous souhaitez vraiment concrétiser vos objectifs en établissant une stratégie commerciale efficace, n’hésitez pas à me contacter.

A bientôt!

Laisser un commentaire