NE VENDEZ PAS UN PRODUIT. CREEZ UNE COMMUNAUTE
Ne vendez pas un produit. Creez une communaute. Atrementconseom.com

NE VENDEZ PAS UN PRODUIT. CREEZ UNE COMMUNAUTE

Ou l’art de communiquer autrement

Le titre est intentionnellement provocateur. Mais je voulais recentrer le sujet sur ce que l’on peut considérer comme une vrai communauté. Ainsi qu’est ce qu’une communauté sur le web? A quoi ça sert? Et en quoi cela peut vous permettre de trouver les clients qui vous ressemblent? C’est ce que l’on va tenter de décrire dans cet article.

1.Ce que ne devrait pas être une communauté sur le web

De partout on voit fleurir des communautés sur le web. Chacun veut sa communauté. La plupart du temps il s’agit d’une coquille vide car son auteur souhaitait seulement se faire plaisir. Pourquoi une coquille vide? Eh bien parce que les usagers ne se sentent pas concernés. Le sujet de la communauté ne correspond pas à leurs besoins.

D’autres fois, des applications communautaires fourmillent de technologies mais seulement deux ou trois fonctionnalités vont être utilisées par leur usager. Ainsi, un outil trop centré sur la technique va perdre de vue le vrai sens d’une communauté.

Un autre danger est de penser que la première raison de la création d’une communauté sur son site Internet, Instagram ou Facebook est de vendre. En fait, il s’agit d’une mauvaise raison si l’on ne fait QUE sponsoriser ses produits. Car sur le web il s’agit de faire la même chose que dans la vie de tous les jours: prendre sans rien donner ne va pas vous ramener de nouveaux amis…

2.Le sentiment d’appartenance

Pourquoi ferais-je partie d’une communauté? Qu’est-ce que je recherche finalement en intégrant telle ou telle communauté?

En tant qu’usagers nous recherchons tous des entreprises ou des marques auxquelles nous nous identifions. On fait partie de leur communauté car ce qu’elles disent correspond à notre style de vie, notre façon d’être, à nos convictions et à nos certitudes. Et surtout on aime bien la façon dont elles le disent!

Plus une communauté aura un objectif clair et transparent. Plus elle va attirer les usagers qui ont des affinités avec les thèmes de cette communauté. La bonne nouvelle est que si votre vision est sincère vous allez touchez exactement votre profil de client idéal. En effet, il ne sert à rien de payer des publicités sponsorisées sur Facebook pour obtenir plus d’amis si ces amis n’ont au final ne sont pas en relation avec ce que vous proposez. Mieux vaut avoir une base d’usagers plus faibles mais également plus solide.

3.Partagez votre expertise

Créer une communauté pour une marque ou une entreprise permet de soigner son image. Elle permet aussi de démontrer son expertise en publiant régulièrement des articles, en répondant aux problématiques de ses usagers et en donnant un avis sur l’actualité de son secteur. Encore une fois il faut donner pour obtenir plus de considération de la part de ses usagers, et ce n’est qu’en partageant son expérience que l’on va commencer à vous faire confiance.

L’expertise provient également de la qualité du contenu que vous proposez à travers votre communauté. Et de l’authenticité de ce que vous partagez. On parle beaucoup aujourd’hui de référencement concernant un site Internet pour se retrouver sur la première page de google. Mais d’autres outils digitaux existent comme les réseaux sociaux ou la création d’une communauté qui peut vous permettre d’être suivi par des milliers de personnes.

A ce titre, les influenceurs qui agissent sur les réseaux sociaux sont un bon exemple de communauté. Ils peuvent être suivi par des millions d’abonnés et donnent leur avis sur les tendances du moment selon leur secteur de prédilection. Ainsi, si un influenceur dans l’art de la table vous conseille un nouveau restaurant avec ses hamburgers faits maison, même si vous ne connaissez pas le dit restaurant eh bien vous allez y aller…parce que VOUS LUI FAITES CONFIANCE.

Dans un monde, où le flux d’information est de plus en plus important, on cherche à partager des expériences et à obtenir des avis tout simplement pour gagner du temps et prendre des décisions plus facilement.

4.Prouver son engagement

Si vous créez une communauté, c’est que vous êtes passionné par un domaine. Qu’il s’agisse d’une communauté autour des voyages solidaires ou sur la qualité du sommeil, ce qui compte c’est de partager votre passion et que celle-ci devienne contagieuse.

Prenons un exemple qui peut paraître hors sujet mais pas tant que cela. Dans l’émission de télé-crochet musical The voice, les fameux Mika ou Soprano du jury ne choisissent pas seulement un candidat pour sa performance technique, son registre musical, l’originalité de sa voix ou l’émotion que le chant procure. Ils choisissent aussi des candidats qui chantent par passion. Juste pour partager une idée de l’amour et de la musique. Alors faites de même, soyez authentique. Découvrez-vous tels que vous êtes.

Vous avez certainement remarqué que les grandes marques n’hésitent pas à mettre en avant leur valeur et leur engagement. Pourtant comme client ou acheteur, on peut avoir du mal à retrouver ces valeurs dans les produits ou services qu’ils proposent. Cela reste du pur marketing alors que les valeurs devraient être ressenties jusque dans ce qu’ils vendent.

L’engagement, lorsque vous souhaitez créer une communauté autour de vous doit donc expliquer POURQUOI et COMMENT vous menez votre passion, vous vendez tel ou tels produits. En bref, en quoi vous pourriez devenir unique auprès d’un client. Par votre vision et votre façon de vous engager vous pouvez faire la différence.

5.Agir et mettre en action

Une communauté est intéractive dans le sens ou il y a un échange entre celui qui créer une communauté et ses abonnés.

Pour une entreprise, une communauté peut servir à tester ses produits et à être sondé. Certains marques sont allés dans ce sens en demandant à ses usagers de leur donner de nouvelles idées de produits ou services comme par exemple Lego Ideas. Le célèbre fabriquant de jouets demande à ses fans de voter pour une nouvelle idée et de concrétiser un projet de produit. Ce qui permet à la fois à Lego d’innover, de fidéliser ses clients et de répondre à leurs attentes.

Decathlon a lancé une autre idée qui est en lien avec le test de produits. Un client peut choisir un article, le tester pendant sept jours sur son lieu de pratique et au final garder ou retourner le produit testé. Ainsi, demander à ses client leur avis, mettre en place régulièrement des sondages donne l’opportunité de se rapprocher de ses clients par la communauté et de coller exactement à leurs problématiques d’usagers.

Une communauté peut encourager les synergies. Mais cela ne sera possible que si la communauté elle-même se situe dans une posture de compréhension et relation gagnant-gagnant avec ses usagers.

Ainsi on ne peut pas faire fructifier sa communauté sans s’être soit même impliqué. L’auteur américain Stephen Covey donne un bel exemple du potentiel de synergie. En interagissant avec les autres personnes, nous créons de nouvelles possibilités, qui n’existaient pas avant. Ainsi la somme de 1+1 n’est pas égale à 2 mais 1+1=3 (Moi+toi+nous). Je vous invite à lire les articles de Stephen Covey à ce sujet.

Impliquer ses usagers n’est pas seulement une question de marketing. Vos clients peuvent vous apporter énormément. Il suffit de leur demander…

6.Les trois postures de communication de sa communauté

Votre communauté, pour bien fonctionner, doit représenter trois objectifs qui se complètent et dont le contenu sera variable:

  • Faire connaître
  • Faire aimer
  • Faire acheter

Faire connaître: l’idée est de présenter du contenu pour faire connaître la communauté et ainsi que l’entreprise ou l’activité qui est rattachée à celle-ci. A l’idée d’actualités, de photos de vos produits ou de vidéo vous pouvez présenter ce que vous faîtes. Présenter ce que vous faîtes c’est répondre à la question suivante: comment vous pouvez faciliter la vie de vos usagers, quels sont les problématiques que vous comptez résoudre.

Faire aimer:faire aimer c’est utiliser la technique du storytelling pour exprimer vos valeurs et raconter une histoire en prenant position sur votre domaine. Le storytelling n’est jamais neutre. Il s’agit de partager vos convictions à travers des visuels, textes courts, articles longs avec vos usagers.

Faire acheter: je n’aime pas vraiment cette expression et préfère dire: accompagner ses clients potentiels au meilleur choix pour résoudre leur problématique ou accomplir leur désir.

Ceci étant dit, une communauté existe avant tout pour partager des valeurs et un certain restât d’esprit. Les usagers vont dans une communauté car ils se sentent en confiance et recherche avant tout quelque chose de fun,et sans aucune pression. On peut donc insérer ces fameux call to action dont on parle pour faire acheter sur un site marchand par exemple, mais il ne faut pas en abuser.

Rien n’empêche effectivement de poster une formulaire d’inscription à à newsletter, d’offre un livre blanc, ou d’insérer un lien vers son site Internet, ses produits ou ses services. Il faudra juste ne pas perdre de vue que l’objectif et d’abord de faire aimeretfaire connaîtresa marque ou son entreprise.

Votre contenu sera donc partagé en utilisant tour à tour ces trois axes de communication A vous d’évaluer l’intensité des posts. Ce qui compte étant la régularité de vos publications.

Laisser un commentaire

Fermer le menu