LE GRAND HUIT DES ENTREPRENEURS

LE GRAND HUIT DES ENTREPRENEURS

6 conseils pour tenir le coup malgré les difficultés

Imaginez-vous dans une énorme fête foraine. Vous entrez dans un manège pour faire le grand huit. Vous n’êtes pas nombreux à serrer votre ceinture et à respirer un bon coup. Voilà vous y êtes. Comme tant d’autres entrepreneurs, vous lancez votre propre entreprise, ce projet qui vous tient à coeur depuis des années, et vous croisez les doigts pour que tout se passe bien!

La vie d’un entreprise a ses hauts (très hauts) et ses bas (très bas) et vous allez passer par toutes les émotions. Je vous invite donc à lire ces six conseils qui vous donneront du baume au coeur et vous permettrons, je l’espère, d’être plus serein dans votre aventure entrepreneuriale. 

1 SAVOIR SE REMETTRE EN QUESTION

Hé oui, il est important de savoir se remettre en question ou de s’arrêter lorsque l’on pense que l’on s’est trompé. 

Créer son activité c’est faire des choix difficiles et il est facile de s’orienter vers une mauvaise piste ou donner une mauvaise orientation à son projet de création. 

Le conseil que je peux vous donner c’est donc de prendre régulièrement du recul sur les points principaux de votre projet:

  1. Est-ce que j’ai bien compris le besoin profond de mes clients?
  2. Ce que je leur apporte constitue-t-il la bonne solution?
  3. Est-ce que j’ai bien tout analysé par rapport à mon futur environnement et à l’état de la concurrence
  4. Est-ce que je me concentre bien sur la bonne stratégie commerciale?

Vous recentrer régulièrement sur l’essentiel vous permet de réajuster le tir si à un moment donné vous sentez que vous perdez pied. Les deux risques principaux lorsque l’on lance ou développe son entreprise, c’est trop centré sur son offre, son service, son produit et d’oublier que vous avez un client en face. A l’autre extrême, c’est de ne fonctionner que sur les opportunités du marché, d’imiter les concurrents mais de ne construire aucune valeur ajoutée pour son entreprise. 

2 GERER TOUS LES IMPREVUS

Si tout se passait comme dans le business plan que vous venez de rédiger, avec le chiffre d’affaires que vous pensez gagner, la vie serait formidable! Malheureusement dans la vie réelle cela se passe rarement comme cela. L’imprévisible arrive toujours, et le plan de mise en route de votre entreprise peut s’arrêter brutalement si vous n’y prenez pas garde. 

Alors quelques conseils pour atteindre ses objectifs parmi tous les imprévus:

Donnez-vous un timing assez large pour votre plan d’action. Imaginons que dans votre business plan vous avez prévu 1500€ de chiffres d’affaires. Je vous conseille de diviser par trois votre objectif car dans la réalité obtenir ses premières ventes met toujours plus de temps.

Multipliez par 1,5 ou 2 la trésorerie qu’il vous faudra pour lancer votre entreprise. Souvent les nouveaux entrepreneurs n’ont pas assez de marge sur le temps de lancement de leur activité. La conséquence est qu’au moment où leur activité commence à décoller ils doivent purement et simplement stopper leur projet car ils se retrouvent étranglés par la trésorerie, et n’ont plus de quoi payer des frais généraux comme les déplacement ou la communication. Le conseil que je vous donne est donc d’engager votre projet en étant salarié, car par la suite chaque jour compte…

Pour gérer les imprévus qui vont vous tomber dessus chaque jour, vous devez changer de posture. Lorsqu’on est salarié on n’a pas à chercher ses propres clients, on reste dans sa zone de confort puisque quelle que soit la situation de l’entreprise qui vous embauche, vous toucherez votre salaire.

Malheureusement ou heureusement, une fois chef d’entreprise vous êtes le seul capitaine à bord. Et personne n’ira chercher votre salaire à votre place. Pour tenir le gouvernail il va donc falloir que vous acceptiez le fait que tous les jours vous serrez confronté à un nouveau problème.

Pour entrer dans le club des entrepreneur il faudra donc traiter les problèmes quotidiens de votre entreprise comme si vous vous brossiez les dents. Pour prendre la bonne habitude et devenir serein. Certains créateurs que j’ai pu accompagner commençaient toujours à se plaindre de toutes les déconvenues qui leur arrivaient. Mais se plaindre est une excuse pour ne pas avancer. Il faut gérer ses problèmes comme lorsque vous gérez un problème de facture EDF pour votre habitation!

3 RESTER CENTRÉ MALGRÉ LES DOUTES

Il se passera certainement des jours où rien ne va. Vous avez l’impression que tout ce que vous entreprenez n’abouti pas ou n’avance pas. Alors dans ce cas là, quelques astuces pour ne pas perdre le fil et continuer à rester motivé:

Repensez à l’origine de votre projet: pourquoi avez-vous lancé ce projet, quelle était votre motivation? Quel était votre souhait le plus fort à ce moment-là.

Lorsque les choses ne vont pas et que vous vous sentez découragé, repensez à l’état d’esprit dans lequel vous étiez à ce moment-là. Est-que les bénéfices personnels et professionnels que vous obtiendrez en accomplissant votre projet de création ne sont-ils pas encore beaucoup supérieurs à ce qui se passerait si vous ne le faite pas? Si vous vous rendez compte que oui, que cela en vaut la peine, remettez-vous.  Demain sera un autre jour!

Vous pouvez douter vous-même de votre projet d’entreprise. Mais les doutes peuvent également provenir de votre entourage. Sachez que lancer une l’entreprise c’est se mettre en mouvement.

Se mettre en mouvement c’est toujours remettre en cause ses certitudes: votre mode de vie, votre conception du travail, vos objectifs à long terme. Votre entourage peut ne pas comprendre que vous remettiez en cause votre situation actuelle, et ce d’autant plus si vous aviez une bonne situation (cadre sup, revenus aisés). 

Sachez que plus vous agissez, plus vous allez rencontrer une forte réaction et de la résistance de la part de vos proches. C’est l’effet de mouvement. C’est bon signe. Cela veut dire que vous prenez la bonne direction!

Si certains amis peuvent se soucier de bonne foi, n’écoutez pas ceux qui vous renvoie une image négative, justement parce qu’ils ne sont pas passés à l’action et que vous les renvoyez à leurs propres frustrations. 

4 AGIR AVEC JUSTESSE

Le premier réflexe que l’on peut avoir est de vouloir aller trop vite, et de d’effectuer des démarches tout azimut sans y avoir bien réfléchi. 

Pourquoi faisons-nous tous cela? C’est que pour éloigner la peur, la peur d’échouer, de ne pas y arriver, on comble les vides et on veut se rassurer. Alors toutes les démarches que vous mettez en place, les formations que vous faites, les rendez-vous que vous prenez, ce n’est pas pour accomplir vos objectifs mais pour vous dire que vous l’avez fait. Que vous êtes bien en action. 

La processus de la mise en action devrait pourtant être toujours le même:

REFLEXION – ACTION – REFLEXION – ACTION – ETC…

Malheureusement, par manque de lucidité et parce que la posture d’entrepreneur implique de la tension et du stress, on prend des décisions hâtives que l’on va vraiment regretter par la suite. 

Un projet d’entreprise prend du temps pour se mettre en place. La récompense de vos efforts ne vient pas de suite et vous pourrez en voir les effets seulement après plusieurs mois ou après un an. Mais dites-vous bien une chose: ce que vous bâtissez aujourd’hui, vous le bâtissez pour demain. En agissant avec justesse, vous vous assurez un avenir plein de belles choses et de succès!

5 AJUSTER SES EMOTIONS

Il arrive parfois que l’émotion prenne le dessus dans certaines situations et que vous ne puissiez plus agir de la bonne façon car la situation devient alors irrationnelle. Imaginons quelques cas concrets:

  1. Votre ordinateur tombe en panne et pendant toute une semaine vous restez collé au téléphone pour résoudre votre problème mais en oubliant toutes les autres activités de votre entreprise.
  2. Vous n’arrivez pas à prendre votre téléphone pour contacter un client potentiel. Vous remettez au lendemain ou à la semaine suivante votre démarche de prospection
  3. Vous enragez après l’Urssaf parce qu’ils se sont trompés dans la calcul de votre cotisation sociale. Pour vous venger, vous rester au lit et vous disant qu’alors vous-même vous n’allez plus rien faire. 

Ces trois cas précis, je ne les ai pas imaginé. Ce sont des cas réels et l’on pourrait en énumérer bien d’autres qui sont similaires.

En fait, on ne peut pas maîtriser ses émotions (bien heureusement!) mais on peut les canaliser pour leur donner une autre direction. 

Lorsque l’on parle d’émotion, il s’agit des quatre émotions principales:

  1. La joie
  2. La tristesse
  3. La colère 
  4. La peur

Ces émotions sont vitales et il est important de les exprimer. Le problème a lieu lorsqu’une émotion déborde et vous empêche d’agir de la bonne façon. En reprenant un cas précédent le sentiment de colère fait que vous allez insister pour faire réparer votre ordinateur. Mais ce sentiment est tellement intense qu’il vous empêche de prendre du recul et de vous atteler aux autres tâches si importantes de votre entreprise. 

L’objectif est donc d’ajuster ses émotions. Ajuster ses émotions, cela veut dire que vous accueillez l’émotion et qu’elle va même vous permettre d’agir dans le bon sens. Exemple: je m’aperçois que je vais avoir un problème de trésorerie en fin de mois. J’appelle de suite ma banque pour obtenir une autorisation de découvert. Le sentiment de PEUR m’a permis de déclencher la bonne ACTION. 

Alors comment ajuster au mieux son émotion? Voici quelques astuces qui vous permettrons d’être plus serein:

  1. Faire du sport (ce que vous voulez) au moins une fois par semaine. Vous n’avez pas seulement un tête, vous avec aussi un CORPS, alors entretenez-le. 
  2. Prendre 5 à 10 minutes (pas beaucoup!) pour faire le vide. Asseyez vous ou restez debout mais ne pensez plus à rien. Reposez votre ESPRIT
  3. Exprimez ce que vous ressentez. Exprimez le à un ami très proche qui ne va pas vous juger ou exprimez votre émotion tout seul, avec vous même, et à voix haute. Vous verrez, vous vous sentirez mieux par la suite! Vous prenez soin de votre COEUR.

6 C’EST ICI ET MAINTENANT QUE ÇA SE PASSE

Nous avons vu au fil des chapitres précédents qu’être entrepreneur c’est passer par toutes les émotions d’un instant à l’autre, et qu’il va falloir gérer cette ascenseur émotionnel. 

La plupart des entrepreneurs abandonnent au bout de plusieurs mois lorsqu’ils ont l’impression que leur projet n’apporte pas les effets escomptés. Mais c’est justement à ce moment là qu’il faut CONTINUER. La différence entre un entrepreneur qui échoue et un autre qui réussi c’est la persévérance. 

Un deuxième point important que je veux partager avec vous c’est qu’il ne sert à rien de se lancer si l’on ne met pas en place les objectifs que l’on se donne. Je suis désolé de vous le dire sans détours mais si vous ne vous bougez pas, si vous n’agissez pas chaque jour avec un plan en tête, hé bien il ne va rien se passer!

Pourquoi cela vaut la peine de lancer son entreprise? Lancer votre entreprise va vous permettre d’accomplir trois points fondamentaux:

  1. Travailler pour soi et arrêter de travailler pour les autres
  2. Penser à son avenir et façonner dès aujourd’hui à ce vous deviendrez demain
  3. Monter en compétence et vous perfectionner continuellement

Nous pensons que le jeu en vaut la peine, et vous permettra de réaliser véritablement ce que vous êtes. C’est en cela que nous avons mis en place un coaching d’entrepreneur: pour débloquer et révéler tout votre potentiel d’entrepreneur!

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTERESSER:

Laisser un commentaire

Fermer le menu